Papillon 4Site officiel de Laura Valentine. Textes protégés en droits d'auteur.Soleil oasis mirage

 

logolovalsousdroitsdauteur.png

Mémoire en Défense

Document : témoignage d'illégales privations de liberté ( 2008 à 2010 )

Memdef couverture pour site

LIRE TOUS LES EXTRAITS ( 1,01 Mo )

Document accessible au format pdf sauf en cas de correction/rajouts

 

 NOTES

Sont traités ici des thèmes et événements susceptibles de heurter la sensibilité et/ou nécessiter une profonde remise en question de certaines pratiques psychiatriques dites "médicales et de soins".

Internements psychiatriques et santé mentale sont un sujet de société fortement stigmatisé ; faussement associés à un comportement violent systématique des personnes concernées par l'effet des vices de la presse, des médias et mesures politiques sécuritaires. Un sujet devenu de ce fait tabou voire méconnu dans ses dimensions réelles. Les abus psychiatriques en France font eux-mêmes l'objet de nombreux témoignages, consultés seulement par les rares personnes qui se questionnent, sensibilisé(e)s à ce sujet par un vécu, des proches, des associations, etc. Existe à tout titre de questionnement une longue étude menée par le Pr Edouard Zarifian ( psychiatrie et psychologie médicale ) sollicité par le Ministère des Affaires Sociales, de la Santé et de la Ville sur la consommation des psychotropes en France, chronologiquement deux ans après la reconnaissance de la psychiatrie comme profession médicale. Le Pr Zarifian, hautement reconnu, nous ayant laissé de son vivant de nombreux ouvrages d'une analyse contextuelle, historique et d'un professionnalisme remarquables dont voici un extrait d'avant-propos connu de certains érudits ( mais interdit en faculté de médecine dixit paroles d'un étudiant ) :

" [...] Lorsque Des Paradis plein la tête est paru, en 1994, la psychiatrie venait enfin d'accéder au statut de discipline médicale à part entière. Elle pouvait, avec fierté, s'appuyer sur ses médicaments, ses diagnostics informatisés et sa chimie cérébrale. Autant dire que mon propos en agaça plus d'un...

Que disais-je, en effet ? Que l'on était passé progressivement de traitement des troubles psychiques à la médicalisation systématique de la simple souffrance psychique existentielle. Que la psychiatrie, en mettant par des moyens chimiques les cerveaux sous influence, était en passe de devenir un insrument de contrôle social sur les individus. Bref, que le "meilleur des mondes", si l'on n'y prenait garde, risquait d'être celui de l'anesthésie psychique et affective pour tous.[...]"

Des Paradis plein la tête - Avant-propos - Edouard Zarifian

 

Autres documents disponibles  :

Rapport sur le bon usage des médicaments psychotropes [juin 2006] - Assemblée Nationale ( 500 pages )

Rapport Zarifian [mars 1996] - Ministère des Affaires Sociales ( 373 pages )

Article : Les petites phrases du rapport Zarifian [mai 1996] - La Recherche

Article : Rapport Zarifian [décembre 1996] - Revue Prescrire

 

Plus d'informations sur l'exception française et les réalités en matière de psychiatrie cliquez ici.

 

Littérairement vôtre.

Signature lovalexpress

griffeloval.png

 

Date de dernière mise à jour : 31/12/2016

griffeloval.png